Comment devenir sage-femme ?

Le métier de sage-femme est lié à la naissance. Plusieurs personnes qui s’intéressent à ce phénomène peuvent vouloir devenir sage-femme. Vous en faites partie ou vous voulez tout simplement connaître davantage sur cette profession pour une quelconque raison ? Cet article va vous donner des explications qui vous aideront.

Qu’est-ce que le métier de sage-femme ?

Au préalable, il est essentiel de savoir ce qu’est réellement une sage-femme ou un maïeuticien. Vous savez sûrement que le rôle de la personne exerçant ce métier est de faire accoucher les femmes. Néanmoins, son devoir n’est pas uniquement de faire accoucher. Sa fonction est également d’assurer le suivi pendant toute la période de grossesse. La grossesse nécessite un encadrement maïeutique pour bien préparer l’accouchement. Le but est de réduire les douleurs de la femme enceinte et veiller à ce que l’accouchement se passe dans les meilleurs des conditions. Dans le cas de sérieuses complications pendant l’accouchement, une gynécologue-obstétricienne doit intervenir. Effectivement, la sage-femme est spécialisée pour des grossesses normales. Elle devra faire appel à une pédiatre s’il s’agit d’un accouchement prématuré.

Les missions maïeutiques

Afin que vous puissiez comprendre plus facilement comment devenir sage-femme, il est nécessaire de connaître toutes les fonctions de cette profession. Excepté l’accouchement, les missions de la sage-femme ou du maïeuticien sont divisées en deux : pendant la période qui précède l’accouchement et pendant la période qui succède l’accouchement.

Avant l’accouchement, le devoir maïeutique est de gérer l’accompagnement, mettre les femmes enceintes en confiance, assurer le suivi gynécologique. La sage-femme doit également donner aux femmes enceintes des séances telles que le yoga, exercices de relaxation… pour préparer la naissance, et prescrire des examens. Après l’accouchement, la sage-femme se charge de l’occupation du nouveau-né, examine sa santé et examine le rétablissement de la mère. Elle doit également apporter des conseils sur l’hygiène et assurer le suivi gynécologique après l’accouchement.

Les études pour devenir sage-femme

Pour pratiquer ce métier, vous devez obtenir le diplôme d’État de sage-femme. Ce diplôme se prépare en quatre ans. Vous pouvez l’obtenir au sein de l’une des 35 écoles de sages-femmes qui sont rattachées à un CHU en France. Néanmoins, ces écoles exigent que vous ayez déjà réussi le PASS (Parcours d’Accès Spécifique Santé). Après le PASS, il vous faut passer le concours très sélectif des écoles maïeutiques. Une fois le diplôme de sage-femme acquis, vous pouvez vous spécialiser en psychopathologie du bébé, pédiatrie de maternité… à l’université. Afin de très bien comprendre ce métier et avoir des expériences, des stages sont nécessaires.

Cependant, quelques qualités de plus sont nécessaires pour cette profession de sage-femme. Une sage-femme doit avoir de la résistance au stress, connaître les gestes de réanimation, avoir des connaissances médico-psychologiques et avoir de la résistance à la fatigue physique et psychique.

Comment devenir dentiste ?
Comment s’inscrire dans une grande école ?